Un enfant atteint de rougeole – Agrandir

La rougeole est une maladie infectieuse et très contagieuse causée par le virus appelé paramyxovirus . Ce virus se transmet dans l’air, par les gouttelettes de salives de la personne infectée par exemple.

Avant, elle touchait des centaines de milliers d’enfants dans le monde chaque année. Avec l’apparition des vaccins depuis les années 60, son virus disparaît presque dans les pays développés.

Selon un rapport de l’OMS, le nombre des décès des enfants atteints par la rougeole dans les pays africains a diminué de plus de 50 % depuis 1999. Aussi en 2005, 75 millions d’enfants ont pu être vaccinés.

Les personnes à risque de la rougeole

Les enfants sont les principales personnes à risques de cette maladie. Par ailleurs, toute personne non vaccinée peut être contaminée si exposée à la rougeole.

En outre si un enfant manque de vitamine A ou est immunodéprimé, il présente un risque élevé de contracter la rougeole en une forme plus grave ou est à risque de complications sévères de cette maladie.

Comment se déroule la contamination?

Le virus contamine le sujet par des gouttelettes de salives qui se déplacent dans les airs. Si quelqu’un d’infecté tousse, crache ou respire, il va propager dans l’air le virus.

Quatre à cinq jours avant l’éruption cutanée du sujet, il est contagieux. Puis 4 à 5 jours après l’apparition de l’éruption, il ne l’est plus car le virus disparaît du sang du sujet.

Une personne non vaccinée a de grande chance d’attraper la rougeole si exposée au virus, comme pour une personne qui partage le quotidien avec une autre infectée par exemple.

Les symptômes de la rougeole

La rougeole atteint surtout les jeunes enfants.

Les symptômes de la rougeole apparaissent après une incubation de 10 jours environ.

Les premiers symptômes vont donc apparaître: une forte fièvre, toux, écoulement nasal, rougeur oculaire, fatigue, vomissements. L’enfant devient irritable. Cette période constitue la phase d’invasion qui dure environ 4 jours.

Ensuite, le signe de Köplik va se manifester. Il s’agit des petites tâches de couleur blanche dans les joues sur la face intérieure près des molaires. Il est à noter qu’à cette phase, le reste du corps ne présente pas encore ces tâches et qu’elles disparaissent au bout de 3 à 4 jours.

Après cela, vient l’éruption cutanée. De tâches rouges ou brunes plus ou moins grosses apparaissent d’abord sur le cou et le visage, puis s’étend de jour en jour sur tout le corps. Elles vont apparaître ensuite sur le tronc et les membres supérieurs et au 4e jour, c’est le tour des membres inférieurs.

Pendant cette phase d’éruption cutanée, l’enfant reste fiévreux et fatigué.

Sauf si la maladie présente des complications, la fièvre va s’estomper et l’éruption disparaît peu à peu laissant une desquamation de la peau.

Les complications possibles de la rougeole

En général, la rougeole ne présente pas de complications. Mais si le cas survient, il peut être très sévère et pourrait même provoquer la mort.

Les personnes les plus à risques de complications sont les enfants de moins de 5 ans. Les adultes aussi sont à risques avec un âge supérieur à 20 ans.

Les complications possibles de la rougeole sont l’otite, la laryngite, la pneumonie qui sont  les plus souvent rencontrées. Il y a aussi l’encéphalite aiguë morbilleuse dans des cas moins fréquents, qui lui même peut amener dans certains cas des problèmes neurologiques et parfois même la mort.

La rougeole peut provoquer la cécité. Pour les femmes enceintes, elle peut être la source de malformations congénitales et accroît le risque d’avortement spontané.

Traitement de la rougeole

La rougeole guérit d’elle-même au fil du temps. Mais pour atténuer la fièvre, on peut utiliser l’ibuprophène et les autres traitements symptomatiques habituels pour soulager les autres symptômes sauf l’aspirine. Elle peut augmenter le risque d’atteinte du syndrome de Reye, une maladie très grave.

Le patient doit se reposer et boire beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation.

En cas de surinfections bactériennes comme la pneumonie ou l’otite, on utilise des antibiotiques, comme l’ampicilline ou autres.

Prévention de la rougeole

Le meilleur moyen pour prévenir la rougeole est le vaccin. Il permet de diminuer grandement le nombre de décès dû à la rougeole.

L’administration du vaccin se passe en deux temps: une première dose à l’âge de 12 mois et un rappel à 18 mois de l’enfant.

Il est à noter que quelques jours après la vaccination, une réaction bénigne apparaît: une fièvre ou une éruption cutanée.

Il faut toujours bien respecter les hygiènes habituelles.

Enfin, en cas de contraction de la rougeole, il faut isoler le malade pour éviter la contagion. Ceci constitue une mesure préventive pour le plus grand nombre.