L’annonce de la désignation de 14 nouveaux cardinaux

Pendant la prière du Regina Coeli au Vatican, le midi du dimanche 20 mai 2018, le Pape François a annoncé les 14 nouveaux cardinaux, sans que cela n’ait été préalablement indiqué dans le texte prévu. Ces cardinaux seront élevés à la pourpre le 29 juin, pendant la fête de Saint Pierre et Saint Paul.

Le Pape s’est expliqué que « Leur provenance exprime l’universalité de l’Église qui continue à annoncer l’amour miséricordieux de Dieu à tous les hommes de la terre. L’insertion des nouveaux cardinaux dans le diocèse de Rome, en outre, manifeste le lien indissoluble entre le Siège de Pierre et les Églises particulières diffusées dans le monde » durant l’annonce .

Le pape a rappelé à sa manière le rôle d’un cardinal, étant à veiller  aux  affamés, oubliés, prisonniers ou aux malades. En poursuivant : « Personne parmi nous ne doit regarder les autres de haut ».

Voici ci-après la liste des nouveaux cardinaux :

1. Sa Béatitude Louis Raphaël Sako (Irak), Patriarche de Babylone des Chaldéens
2. Mgr Luis Ladaria Ferrer (Espagne), Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi
3. Mgr Angelo de Donatis (Italie), Vicaire général de Rome
4. Mgr Giovanni Angelo Becciu (Italie), Substitut pour les Affaires générales de la Secrétairerie d’État
5. Mgr Konrad Krajewski (Pologne), Aumônier apostolique
6. Mgr Joseph Coutts (Pakistan), Archevêque de Karachi
7. Mgr Antonio dos Santos Marto (Portugal), évêque de Leiria-Fatima
8. Mgr Pedro Barreto (Pérou), archevêque de Huancayo
9. Mgr Désiré Tsarahazana (Madagascar), archevêque de Toamasina
10. Mgr Giuseppe Petrocchi (Italie), archevêque de L’Aquila
11. Mgr Thomas Aquinas Manyo (Japon), archevêque d’Osaka
12. Mgr Sergio Obeso Rivera (Mexique), archevêque émérite de Xalapa
13. Mgr Toribio Ticona Porco (Bolivie), prélat émérite de Corocoro
14. Le Père Aquilino Bocos Merino (Espagne), clarétain

Le retour au pays du Cardinal Désiré Tsarahazana à Madagascar

Après l’annonce de la nomination du cardinal Désiré, plusieurs personnalités politiques comme le président de la république et le premier ministre l’a félicité, ainsi que des évêques, religieux et des croyants catholiques. Face à sa grande responsabilité, le premièr message du nouveau cardinal était l’appel à l’unification pour la reconstruction de notre pays.

Au retour du cardinal après l’élèvement à la pourpre à Rome le 29 juin, il a été accueilli chaleureusement et joyeusement, par des milliers de fidèles catholiques depuis l’aéroport Ivato jusqu’à la Nonciature à Ivandry.

Les premiers à accueillir le nouveau cardinal sont principalement le Monseigneur Paolo Rocco Galtieri, le nonce apostolique, accompagné des évêques de Madagascar dont Mgr Odon Razanakolona, archevêque d’Antananarivo.

« Mon cœur est rempli d’émotion de vous voir aussi nombreux pour m’accueillir, une joie que je partage car Madagascar a un nouveau Cardinal » a déclaré Désiré Tsarahazana quand il commence son discours devant le foule.

Le nouveau cardinal a transmis un message fort à tous les chrétiens d’agir pour le bien, pour combattre le mal. Il a continué ensuite « (…) je demande à tous les malgaches, à tous les chrétiens, à vous qui êtes venus ici, combattez le mal par le bien et travaillons toujours dans ce sens, à faire le bien autour de nous ».  Mais aussi un message pour les politiciens, en lançant une prise de conscience face aux délitements divers dans le pays.

Le cardinal ne s’est pas privé de prononcer un peu politique en déclarant : « Je suis avec ceux qui veulent développer le pays ». Un message connexe à l’approche de l’élection. Un message qui incite les politiciens à se focaliser sur le développement du pays.

Un video réalisé par la radio Don Bosco lors de son l’accueil à ivato :

Messe du Cardinal Désiré Tsarahazana à Toamasina

Le dimanche 15 juillet 2018 fut la première messe dirigée par le nouveau cardinal Désiré Tsarahazana à Toamasina. Une messe où les forces vives du pays étaient présentes. L’ancien président Andry Rajoelina et son épouse ont brillé par l’ accueil qu’ont fait les fidèles de l’église catholique.

Connu pour être chrétiens, le couple Rajoelina etait toujours aux côtés des catholiques, et a fait une donation via l’organisme “VKLM” (Vovonan’ny Laika Katolika Mpikatroka).

Concernant le chef de l’Etat, il n’a pas eu droit à la parole. On le précise particulièrement car comme lors de la messe à Vohipeno lors de la béatification de Ramose Lucien Botovasoa qui a eu lieu le 15 avril 2018, le chef d’Etat s’est plaint, quelque semaine après, qu’on ne lui a pas accordé de discours. Remarquons que lors des remerciements lancés par le nouveau cardinal, le président de la république n’a pas été applaudi par les fidèles alors que la prononciation du nom d’Andry Rajoelina a été suivie d’un long applaudissement.