Le président de la République, entouré par quelques ministres a entamé hier le premier jour d’une autre discussion avec les pétroliers. La rencontre qui devait se porter sur la baisse des prix des carburants s’est tenue au Palais d’État à Ambohitsorohitra, hier.

Ont été présents à cette entrevue : le Premier ministre Ntsay Christian, le ministre de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures, Vonjy Andriamanga et le ministre de l’Aménagement, de l’Habitat et des Travaux public, Hajo Andrianainarivelo.

Du côté des pétroliers, y ont assisté : les représentants de VIVO Energy Madagascar, Total, Jovenna, GRT, LPSA et GPM (Groupement Pétrolier de Madagascar).

Vers la baisse des prix ?

Comme prévu, les négociations continuent pour trouver le bon équilibre. Les deux parties ont alors chacune présenté leur position. Les résultats des trois études de la structure des prix des carburants ont également été exposés.

L’État reste cependant ferme pour s’acheminer vers “l’obtention d’un juste prix établi sur une base factuelle, solide et complète”. Par ailleurs, les pétroliers doivent aussi camper sur leur position sans toutefois qu’ils surestiment leurs marges bénéficiaires, jugées “trop élevées”.

Peut-être assistera-t-on à une décision unilatérale de l’État même au bout des discussions ? Celle d’hier n’a pas vraiment eu un résultat positif.

Attendons de voir l’issue des deux autres journées de négociations, à savoir celle d’aujourd’hui et demain. Les ménages malgaches pourront alors en bénéficier ou pas après demain.