Chose promise, chose due. Toujours dans la lutte contre le vol des bovidés, le président de la République, Andry Rajoelina a lancé officiellement le projet d’implantation des puces électroniques sur les bovins, un de ses engagements. La cérémonie s’est déroulée, hier à Tsiroanomandidy.

Ainsi, 50 bovidés ont été implantés de ces dispositifs électroniques pour ce premier lancement. D’ici la fin de l’année, 10.000 puces sont à installer sur les bovins à travers tout le territoire.

Par ailleurs, les puces, en tirant parti de la technologie GPS et RFID, servent à authentifier, tracer et à géolocaliser les zébus. L’objectif en est de contribuer à leur protection et à la lutte contre l’insécurité dans le pays.

Améliorer la race bovine

Concernant l’impact des puces insérées dans les bovins, les responsables techniques assurent que les dispositifs ne sont ni dangereux pour l’animal ni pour sa viande.

En outre, l’entreprise qui fournit les puces électroniques est Genius Technologie. Une entreprise de jeunes malgaches ingénieurs. Enfin, un autre projet prévoit l’amélioration de la race bovine à Madagascar.

Le projet est déjà en cours et utilise les procédés d’insémination artificielle et la sélection génétique. On s’attendra donc à une vraie émergence du pays aussi dans le domaine de l’élevage.