A la veille des élections législatives, l’observatoire Safidy a sorti un rapport sur l’observation ces élections dans 38 Districts. La présentation a été effectuée à Ambatonakanga, vendredi 24 mai.

Selon le rapport de l’observatoire, les mauvaises pratiques en termes de campagne électorale persistent encore. Les irrégularités sont à déplorer.

Quelques chiffres

Razanamahefa Stella a de ce fait exposé ainsi les chiffres clés du rapport d’observation. Selon elle, la bonne nouvelle c’est que la grande majorité des communes ont installé les tableaux consacré aux affichages, soit 95% des districts observés.

Toutefois, ce n’est point suffisant pour les candidats. Environ 47% d’entre eux ont posé leurs affiches dans des endroits inadéquats. De l’autre côté, 32% des candidats ont distribué de l’argent et 5% ont remis d’autres types de dons.

Puis, on a recensé 14% d’abus de pouvoir. Et 13% des candidats ont été victimes de menaces en tout genre ou de pression. En outre, les établissements scolaires, les lieux de cultes ou autres – des endroits interdits pour la campagne électorale – ont quand même été le lieu de propagande avec un pourcentage de 7%.

A améliorer

En termes de campagne dans les médias, les chaînes privées ont organisé des débats politiques mais ils ont été plutôt partiaux. Quant aux chaînes nationales, les débats n’étaient pas vraiment au rendez-vous. Elles ont surtout diffusé des bulletins régionaux ou bien une couverture plus large des autorités.

Enfin, toutes ces irrégularités devraient être des points importants à considérer pour trouver de futures améliorations pour le bon déroulement du processus électoral malgache.

Crédit photo : Safidy – Fanaraha-maso ny fifdianana