Ministre de la population - Lucien Irmah Naharimamy

L’ex-ministre de la population Lucien Irmah Naharimamy lors de la remise des maisons “containers” aux familles défavorisées – Photo : Ministeran’ny Mponina Madagasikara

Deux femmes au sein du gouvernement Ntsay font partie de la course aux législatives. Or, être ministre et candidat à une autre fonction de l’État ne font pas bon ménage. Ainsi, comme les responsables de la CENI l’ont réitéré, un prétendant aux législatives occupant de hauts fonctions doit démissionner de son poste.

Ce qui fut le cas. La ministre de la population, de la protection sociale et de la Promotion de la Femme, Lucien Irmah Naharimamy a démissionné de son poste. La ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement Technique et Professionnel, Marie Thérèse Volahaingo a fait de même. Leurs démissions ont d’ailleurs été approuvées par le président de la République Andry Rajoelina, lors du conseil des ministres d’hier.

Dans la foulée, les membres du gouvernement qui assureront l’intérim ont été désignés. Ce sont : Professeur Félicitée Rejo-Fienena, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour le ministère de l’Éducation nationale ; et Tianarivelo Razafimahefa, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation pour le ministère de la Population.

En outre, pour ce qui est des candidatures des deux femmes ministres aux prochaines législatives, Lucien Irmah Naharimamy est candidate dans le District de Toamasina I tandis que Marie Thérèse Volahaingo, candidate au District de Bealanana. Les deux femmes sont entre autres présentées par la plateforme « Isika Rehetra Miaraka Amin’i Andry Rajoelina ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *