La célébration du 59e anniversaire de l’Indépendance de Madagascar s’est déroulée hier au stade de Mahamasina. Une fête plutôt remarquable, honorée par la présence du président rwandais Paul Kagamé ainsi que le chef de l’État malgache Andry Rajoelina.

Accueil du président rwandais Paul Kagame par le couple présidentiel à Ivato
Accueil du président rwandais Paul Kagame par le couple présidentiel à Ivato

Les gradins ont été remplis de monde qui agite les innombrables drapeaux malgaches. Et le spectacle aérien et le théâtre au beau milieu du terrain ont bien fait s’évader les spectateurs.

Toutefois, la fin a été malheureuse pour une fête qui doit réunir le peuple dans la joie. Des bousculades mortelles, encore et toujours des bousculades à l’entrée du stade de Mahamasina (nos condoléances aux familles des victimes). Constatant les accidents précédents de ce genre et celui-ci, la population malgache a vraiment besoin d’une bonne éducation civique.

Défilé militaire

Par ailleurs, le traditionnel défilé militaire a vu la présence de véhicules tout neufs de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police nationale. L’assistance a pu admirer des 4×4, des motos, des vedettes des sapeurs-pompiers, l’avion cargo type CASA, les avions de type CESSNA ainsi que les hélicoptères qui ne laissaient personne indifférents.

Les avions CESSNA dans le ciel de Mahamasina
Les avions CESSNA dans le ciel de Mahamasina

De même, des milliers d’éléments des forces de l’ordre ont défilé, à cent pas à la minute devant la tribune centrale. Le tout accompagné de la fanfare infatigable de l’Armée.

En outre, la célébration de cette année a été marquée par un spectacle de “silent drill” de l’académie militaire. Cela a été suivi d’une démonstration de taekwondo par des militaires. Enfin, les artistes (Rossy, Jerry Marcos, etc) ont pris le relais pour clore la fête avec la population. Bref, il y avait du bon et du mauvais… A voir de très près.