Conférence inspecteurs du Travail à Toamasina

Le Premier ministre Ntsay Christian a assisté à l’ouverture de la Conférence nationale des Inspecteurs du Travail, hier à Toamasina. Il s’agit d’une conférence annuelle. Pour cette année, elle se déroule au Victoria Beach à Toamasina II, le 25, 26 et 27 mars.

Pendant son discours à cette occasion, le Chef du gouvernement a rappelé l’importance des Inspecteurs du Travail au sein de l’État. Selon Christian Ntsay, “la complémentarité des responsabilités respectives de l’Etat et des Inspecteurs du Travail contribuera à la mise en place de la bonne gouvernance”.

Formalisation du secteur informel

L’un des points abordés lors de cette conférence a été la formalisation du secteur informel. En effet, le Premier ministre d’affirmer la nécessité de “mettre un terme à la prédominance du secteur informel” dans le pays. Pour ce faire, les Inspecteurs du Travail seront au centre de l’action.

Ils auront une grande part de responsabilité dans cette politique. Par ailleurs, des mesures d’accompagnement seront prises pour la bonne tenue des objectifs.

Emplois décents

Le gouvernement conduit par le Premier ministre Ntsay Christian accorde une place importante au travail pour tous. Ainsi, “l’emploi décent est une priorité de l’État à l’échelle nationale et internationale”, rassure le Chef du gouvernement.

D’ailleurs, des Conventions bilatérales du travail sont en préparation pour arranger la situation des travailleurs à l’étranger notamment dans les pays comme Koweït, Arabie Saoudite, Maurice mais également le Liban.

En outre, concernant les Inspecteurs du Travail, avec la mise en place d’une réforme générale de l’Administration, des concertations sur le système de travail des ces agents seront réalisées.

Enfin, étant donné l’arrivée à son terme du “Plan National de Développement”, le “Plan Émergence Madagascar” le remplacera, affirme le Premier ministre. Ce projet sera une mine d’emplois surtout pour les jeunes, a-t-il promis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *