Crédit photo: Midi Madagasikara

Nous  sommes à  moins de deux semaines de l’élection présidentielle malagasy de 2018. D’un côté, les campagnes électorales se poursuivent pour les candidats restants surtout ceux considérés de “grands candidats”. Mais pour les 20 candidats qui se regroupent au sein du collectif des candidats, l’heure est à la concertation et aux sensibilisations sur les problèmes de la liste électorale.

Pour montrer qu’ils ne reculent devant rien pour revendiquer le nettoyage de la liste électorale, les 20 candidats se sont regroupés hier 25 octobre au CCI Ivato pour la conférence souveraine. A l’occasion de cette conférence, 20 candidats à la présidentielle dont Fanirisoa Ernaivo, Serge Imbeh Jovial, le Pasteur Mailhol, Ny Rado Rafalimanana, Tabera Randriamanantsoa, Didier Ratsiraka, Randriamampionona Joseph Martin ont été assistés par des représentants de la société civile, de plusieurs représentants de partis politiques et des acteurs de différentes régions du pays.

A l’issue de cette conférence, les 20 candidats ont adopté la résolution “conférence nationale souveraine” et lancent un ultimatum de 72 heures à la CENI, la HCC et même le gouvernement pour une réouverture de la liste électorale. Ils réclament également la création de la CES ou Cour électorale spéciale.

Ils avancent que si le nettoyage de la liste est terminé avant la date du scrutin, à savoir le 7 novembre, alors on pourra avancer ensemble à l’élection présidentielle.

En outre, cette conférence nationale souveraine appelle tous les autres candidats à l’arrêt de leur propagande.