Lundi 23 Avril 2018 – La résumé

Déclaration de l’ambassade des Etat-Unies

Les Etats Unis d’Amériques condamnent les violences perpetrées le samedi 21 avril à Analakely et présentent leurs condoléances aux familles des victimes. Le Gouvernement américain insiste sur l’importance du respect des Droits de l’homme, la liberté d’expression et la liberté de la Presse. Les USA appellent également les forces vives de la Nation au calme et au dialogue.

 

Le président à Toamasina :

Selon les sources média  miara-manonja(Viva fm, Free fm, Kolo fm), la population de Toamasina aurait bloqué l’itinéraire du président Rajaonarimampianina. En effet, des manifestants auraient bouché la route reliant l’aéroport de Toamasina au port.

 

 

Déclaration du ministère de défense

Les « Forces de l’ordre » (armée, police, gendarmerie) appellent tous les acteurs politiques au calme. Elles ont décidé de se retirer des zones protégées pour le bien de tous et pour éviter les effusions de sang entre Malagasy. Ce sont les grandes lignes de la déclaration commune faite par le ministre des Forces armées, le ministre de la Sécurité Publique et le Secrétaire d’État à la Gendarmerie nationale, ce matin à Ampahibe.

 

Discours de la Maire Lalao Ravalomanana :

Discours de Lalao Ravalomanana; « Stop au sang versé » : Le Maire d’Antananarivo dénonce les actes perpétrés le 21 avril 2018 et appelle à la paix.

 

Dans l’hôtel de ville Analakely :

Les dépouilles mortelles de 2 des manifestants abattus par balles le 21 avril à Analakely sont accueillies par la foule et les députés de l’opposition sur le Parvis de l’Hôtel de Ville. Des personnalités comme l’ancien Premier ministre de la Transition Jean Omer Beriziky et Saraha Georget Rabeharisoa sont aperçues sur place.