Un renard

Résultat d’un accord politique en janvier 2018, l’élevage d’animaux à fourrure va être interdit en Norvège d’ici 2025. En effet, le gouvernement local a présenté un texte pour cette interdiction au Parlement norvégien.

Selon le texte du projet de loi, la possession d’animaux “pour la vente ou une quelconque autre utilisation de leur fourrure” sera interdite après février 2025. Toutefois, les éleveurs bénéficieront d’indemnisations financières en contrepartie de cela.

Indemnités

Du côté des éleveurs, ils dénoncent le niveau d’indemnisation financière qu’ils devraient percevoir. Une indemnisation estimée à 500 millions de couronnes, soit 52 millions d’euros.

Le porte-parole de l’organisation Norges Pelsdyralslag qui représente les professionnels de l’élevage en Norvège a ainsi affirmé à l’AFP : “On nous propose quelques couronnes qui sont loin de réparer le démantèlement programmé des élevages”. Et lui d’ajouter : “Tel que cela a été ficelé, cela va mener des éleveurs tout droit à la faillite.”

Pour comprendre les éleveurs, la production de peau de renard représente par exemple 3 % de la production mondiale. De plus, les chiffres d’affaires de l’élevage d’animaux à fourrure sont estimés à 300 millions de couronnes et le secteur emploie environ 500 personnes en Norvège.

Crédit photo d’illustration : monicore de Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *