Credit photo: Gage Skidmore Donald Trump via photopin(license)

Alors que Donald Trump avait estimé que leur rencontre se déroulerait à un « moment très opportun » jeudi, il a finalement annulé sa rencontre avec son homologue russe, Vladimir Poutine. La réunion devait se dérouler lors du G20, vendredi à Buenos Aires.

Les questions qui devaient être abordées pendant la rencontre entre les deux chefs d’États concernaient « les relations bilatérales, la sécurité stratégique, le désarmement et les conflits régionaux » selon Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin. Cependant, l’escalade des tensions entre la Russie et l’Ukraine avait une conséquence sur cette réunion voire tout le  G20.

Un autre rendez-vous une fois la situation apaisée

Pour revenir sur les causes des tensions dans le détroit de Kertch, l’Ukraine demande de rendre  trois de ses navires militaires arraisonnées par la Russie. Cette dernière, quant à elle, réclame le contrôle des eaux au large de la Crimée. En plus de cela, Moscou est accusé par l’Ukraine d’empêcher délibérément la navigation entre la mer Noire et la mer d’Azov en passant par le détroit de Kertch. Les occidentaux soutiennent l’Ukraine avec cette accusation de la Russie.

Lors de l’incident au détroit de Kertch, le président américain Donald Trump avait déjà menacé d’annuler le rendez-vous avec le maître du Kremlin. C’est jeudi que le locataire de la Maison-Blanche a mis sa menace à exécution en publiant entre autres sur Twitter: « En partant du fait que les navires et les marins n’ont pas été retournés par la Russie à l’Ukraine, j’ai décidé qu’il serait mieux pour toutes les parties concernées d’annuler ma rencontre préalablement prévue en Argentine avec le président Vladimir Poutine. »

Cependant, il affirme être prêt pour un autre sommet en déclarant : « J’ai hâte (de participer) de nouveau à un Sommet constructif (avec M. Poutine) dès que la situation sera résolue ! »