Un moment d’émotion et de choc pour la France, mais également pour le monde entier. Lundi, vers 16 h 50, la cathédrale Notre-Dame de Paris a pris feu sous les yeux de témoins impuissants.

Les flammes partaient des combles de la cathédrale pour se propager rapidement sur le toit. Le feu n’a pas épargné la charpente de l’infrastructure, qui était composée d’énormément de poutres en bois.

Quatre cents pompiers

Pour éteindre les flammes violentes de la cathédrale, un important dispositif de secours a été déployé. On a compté 400 pompiers et 18 lances à incendie, pour cette lutte. Quant à la possibilité d’utilisation de Canadairs sur la cathédrale, la Sécurité civile a répondu lors d’un tweet : “Le largage d’eau par avion sur ce type d’édifice pourrait en effet entraîner l’effondrement de l’intégralité de la structure.”

Selon les pompiers locaux, qui se sont exprimés mardi, l’incendie a été éteint en partie mais “complètement maîtrisé”.

Par ailleurs, l’origine du feu est encore inconnu pour le moment. Toutefois, l’on soupçonne que le feu aurait débuté accidentellement depuis le chantier en cours sur le toit du monument historique.

Par la suite, une enquête a été ouverte, selon le parquet de Paris. Les ouvriers du chantier étaient donc entendus par les enquêteurs, rajoute le parquet.  

Œuvres précieuses

Hier, les flammes n’ont pas laissées la flèche de la cathédrale. Ce symbole de Paris s’est alors effondré. Une grande partie de la toiture s’est également écroulée.

Selon M. Gallet, “Actuellement, la manœuvre vise à préserver l’arrière de la cathédrale, où sont situées les œuvres les plus précieuses”. D’ailleurs, on a pu sauver la tunique de Saint Louis et la couronne d’épines.

En outre, l’on s’inquiète sur le sort de certains tableaux de peintures comme La Visitation de Jean Jouvenet (1716) et le Saint Thomas d’Aquin d’Antoine Nicolas (1648). Jusqu’à maintenant, Mgr Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale a indiqué que certains “grands tableaux” n’ont pas pu être enlevés à temps.

Collecte nationale

Selon un communiqué de la Fondation du patrimoine à l’AFP, une “collecte nationale” sera lancée pour reconstruire Notre-Dame. Même si la reconstruction du bâtiment prendra des années, le président français Emmanuel Macron a assuré “dans l’émotion” que la cathédrale sera rebâtie.

Enfin, l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a suscité un engouement internationale à travers expression du soutien de différents pays du monde comme les États-Unis, le Japon, l’Espagne, la Grèce, le Vatican et aussi d’autres pays.

Plusieurs entités françaises ont également indiqué aider pour rebâtir le monument emblématique de Paris.

Crédit photo : AFP