Dimanche dernier en mer de chine, alors qu’un destroyer américain faisait une opération « pour la liberté de navigation » selon les mots de l’armée américaine, un destroyer chinois fonce sur le bâtiment américain le forçant à manœuvrer pour l’éviter.

Les faits selon l’US Navy

Rapporté par l’US Navy ce lundi, il s’agit du destroyer chinois Luyang. Du côté américain, le navire de guerre USS Decatur naviguait en mer de Chine méridionale. Le bâtiment américain était près des îles Spratleys, à moins de 12 milles marins des récifs Gaven et Johnson. Alors le navire chinois s’est approché à environ 41 mètres (45 yards) du vaisseau américain. Le destroyer Luyang s’est approché de manière « dangereuse et peu professionnelle » raconte le commandant Nate Christensen, porte-parole de l’US Pacific Fleet.

Le navire chinois avait invité le navire américain à partir de la zone. Se percutant presque, l’USS Decatur était forcé de changer de direction pour éviter toute collision.

Revendications en mer de Chine

De leur côté, les autorités chinoises par leur ministère de la défense affirment que le bateau américain n’avait pas d’autorisation de pénétrer dans cette région et que le navire chinois leur a donné un avertissement pour quitter la zone.

La Chine de rajouter à travers le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Hua Chunying que ces opérations constituent une menace à la sécurité et à la souveraineté de la Chine.

Il est à rappeler que les îles des Spratleys sont disputé par la Chine, les Philippines et le Vietnam comme d’autres parties des régions environnantes. Pékin revendique ces îles malgré un arbitrage de l’ONU en 2016 et d’autres pays qui prouvent le contraire.

Conflits non résolus

La chine et les Etats-Unis sont encore dans une relation tendue à cause de conflit douanier et commercial.

Il y a aussi l’annulation d’une visite en Chine du ministre de la Défense des Etats-Unis Jim Mattis prévue ce mois Octobre. Wei Fenghe, le ministre chinois de la Défense étant indisponible, la visite a été de ce fait annulée.