Un avion sur la piste de décollage/illustration – Crédit : WikimediaImages de Pixabay

Après le crash du Boeing 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines, les boîtes noires ont été découvertes. Leurs contenus, à savoir les paramètres de vol et les conversations dans le cockpit, seront traités en France.

Rappelant les événements, un Boeing 737 qui effectuait un vol entre Addis Abeba et Nairobi s’est écrasé, dimanche dernier, à l’est d’Addis Abeba. Les personnes à bord, au nombre de 157, sont toutes mortes dans le crash.

Pas d’équipement nécessaire

D’après le Bureau des Enquêtes et d’Analyses (BEA) français, les boîtes noires de l’avion, les FDR et CVR, seront analysées en France. Selon les informations, les autorités en Ethiopie ont demandé au BEA “son assistance pour l’analyse des boîtes noires”.

Le porte-parole d’Ethiopian Airlines, Asrat Begashaw, a justifié ce demande en affirmant que l’Ethiopie ne possède pas encore l’équipement nécessaire à la lecture des boîtes noires du Boeing 737.

Enfin, il est à noter qu’un avion du même type, mais appartenant à Lion Air (compagnie indonésienne), s’est abîmé en mer au large de l’Indonésie. Le bilan comptait 189 morts