Au péril de leur vie, des alpinistes de tous horizons affrontent le froid extrême et les pentes dangereuses de l’Himalaya en Inde. Mais lorsque les imprévus ou encore d’autres dangers surprennent, le corps peut ne plus suivre.

Depuis environ un mois, huit alpinistes constitués de quatre Américains, deux Britanniques, d’une Australienne et d’un Indien ont tenté de gravir l’un des sommets de la Demeure des Neiges, le Nanda Devi. Malheureusement, ils n’ont pas survécu et ont été portés disparus.

Mais dimanche dernier, les corps de sept d’entre eux ainsi que de “l’équipement de montagne” ont été découverts par une équipe de secouristes. Après sept heures de labeur, les corps ont été alors “transportés sur un site à proximité”, selon Vivek Kumar Pandey, porte-parole de la Police des frontières indo-tibétaine.

Concernant le huitième alpiniste, il n’a pas encore été retrouvé. Les secouristes continueront les recherches lundi, selon encore le porte-parole.

Nanda Devi, second plus haut massif

D’après les informations, les huit alpinistes étaient censés gravir seulement le Nanda Devi, connu comme le deuxième plus haut massif de l’Inde. Mais, le groupe qui avait été emmené par Martin Moran (alpiniste expérimenté) avait tenté l’ascension d’un “sommet encore non escaladé”, ayant une altitude de 6.500 mètres.

Tout porte alors à croire que le groupe a été emporté par une avalanche ou est tombé d’une crête de glace. Cela est probable d’autant plus que le lendemain de la dernière communication des alpinistes, d’importantes avalanches et chutes de neige avaient eu lieu.

Enfin, les autorités ont déjà mobilisé de grands moyens pour les recherches avec surtout des hélicoptères. Toutefois, les vents violents, le terrain difficile et les conditions extrêmes les ont rendues infructueuses.