A.Bensallah - Algeria

Abdelkader Bensalah, lors d’un sommet en 2012

Après le départ du président algérien Abdelaziz Bouteflika, l’intérim est assuré par le président de la chambre haute du Parlement, Abdelkader Bensalah. Lors d’un discours à la télévision nationale algérienne, ce président par intérim a alors déclaré l’organisation d’un “scrutin présidentiel transparent et régulier”.

Selon Abdelkader Bensalah, toutes les entités politiques mais aussi les citoyens doivent concourir à l’organisation d’une élection présidentielle transparente. Il a ajouté que le scrutin devra permettre aux Algériens “d’exercer son choix libre et souverain”.

Il est à noter que selon la Constitution algérienne, le scrutin doit être organisé sous 90 jours. Une condition à laquelle le président par intérim s’est engagée à remplir.

Crédit photo : Wikimedia.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *