Après la nomination des 22 membres du Gouvernement Christian Ntsay, Marie Thérèse Volahaingo s’est vue confier la charge du ministère de l’Éducation nationale. En effet, la passation de service entre le ministre de l’Éducation sortant Horace Gatien et la nouvelle ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (MENETFP), Marie Thérèse Volahaingo s’est déroulée samedi dernier.

Ainsi, la cérémonie s’est tenue dans les locaux du MENETFP dans la matinée du samedi 26 janvier. Dans son discours au cours de cette passation, la nouvelle ministre a déclaré : “Le président de la République a réalisé vos demandes selon lesquelles celui ou celle qui serait à la tête du ministère de l’Éducation doit être issu(e) du milieu éducatif. En effet, j’étais moi-même enseignante et ai conscience des problèmes du domaine.”

Diverses attentes

En outre, Marie Thérèse Volahaingo a appelé à la collaboration entre tous les acteurs en vue de la réalisation des engagements fixés par le président de la République dans le domaine de l’éducation.

Du côté des enseignants et des parents, ils espèrent de ce nouveau régime une amélioration des conditions de travail pour les uns et une mise au point des conditions d’apprentissage pour les autres.

Par ailleurs, surtout pour les parents, ils souhaitent la stabilité de l’éducation dans le pays et que celle-ci ne soient plus troublées par les événements politiques. Tout cela par la suite aura un impact majeur aux élèves et étudiants.