Le président de la Banque mondiale en fonction depuis six ans a démissionné de son poste. Une décision inattendue et une occasion de nommer un Américain à la tête de l’institution par l’administration Trump.

Lundi 7 janvier, Jim Yong Kim, a annoncé sa démission du poste de président de la Banque mondiale. Il a exercé cette fonction depuis six ans. Cette annonce a constitué une surprise pour beaucoup. Le président sortant a indiqué dans un communiqué qu’il allait se concentrer “sur les investissements dans les infrastructures dans les pays en développement”. Il a entre autres affirmé qu’il allait intégrer à nouveau le conseil d’administration de Partners in Health.

Cette démission est une occasion pour l’administration Trump de nommer un nouveau président, qui remplit l’attente de cette administration. En effet, elle est très critique sur les opérations de prêts de la Banque mondiale envers des pays comme la Chine.

Président depuis six ans, Jim Yong Kim est aujourd’hui âgé de 59 ans. Son mandat était censé se terminer en 2021. En attendant le nouveau président, l’intérim sera assuré par la directrice générale de la Banque mondiale, Kristalina Georgieva.

La mission de la Banque continue

Dans un communiqué, Jim Yong Kim ne mentionne pas les raisons de sa démission. En revanche, il a exprimé : “Cela a été un grand honneur que de servir en tant que président d’une institution remarquable, forte d’un personnel passionné dédié à sa mission qui est d’éliminer l’extrême pauvreté de notre vivant”.

Il a aussi rajouté en martelant la mission de son ancienne institution : “Le travail de la Banque mondiale est plus important que jamais alors que les aspirations des pauvres progressent dans le monde et que les problèmes comme celui du changement climatique, des épidémies, des famines et des réfugiés continuent de croître en ampleur et en complexité”.

De l’autre côté, le Trésor américain a réagi. Il a affirmé son appréciation du service de Jim Yong Kim. Le Trésor américain a entre autres affirmé que la Banque continuera sa fonction et sera dirigée par Kristalina Georgieva. La démission de Jim Yong Kim sera effective le 1er février.

Crédit photo : Koch / MSC – Wikimedia.org